chèque de banque

Comment vérifier l’authenticité d’un chèque de banque lors de la vente de sa voiture ?

Après avoir conclu la vente d’un véhicule se pose rapidement la question du moyen de paiement. Afin d’éviter de se retrouver victime d’une escroquerie, le vendeur privilégiera l’un des deux moyens de paiement les plus fiables.

Si le paiement en espèces est pour le vendeur un moyen sûr d’être payé, il n’est pas sécurisé et est soumis à une réglementation. La deuxième alternative qui s’offre aux deux parties en matière de paiement est le chèque de banque, bien plus fiable que les chèques ordinaires ou certifiés, les mandats et autres virements bancaires.

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Le chèque de banque est un document délivré par la banque de l’acheteur à la demande de celui-ci. Après avoir vérifié que l’acheteur dispose des fonds en question, la banque débite la somme définie sur le compte de son client afin de créditer un compte interne. Elle établit ensuite à l’ordre du vendeur un chèque dont elle est elle-même l’émettrice.

Ainsi, la banque se porte garante de l’acheteur et le vendeur a l’assurance d’être payé. Cependant, même en optant pour le plus fiable des moyens de paiement, personne n’est à l’abri d’une arnaque.

En effet, avec l’arrivée des nouvelles technologies, le chèque de banque est devenu un document qui peut être assez facilement falsifié par des escrocs peu scrupuleux.

Comment vérifier l’authenticité d’un chèque de banque ?

Outre le fait que le document ne doit présenter aucun signe d’altération, telles que tâches, ratures et autres traces suspectes, le vendeur doit faire preuve de prudence et observer quelques précautions afin de s’assurer qu’il a bien affaire à un véritable chèque de banque.

Vérifier les coordonnées de la banque émettrice

En premier lieu, le vendeur peut s’assurer de l’existence de l’établissement bancaire à l’origine du document en vérifiant que le numéro et l’adresse de la banque correspondent bien à une agence existante et non à l’éventuel complice d’un acheteur malhonnête.

Conclure la vente un jour ouvré

Le vendeur veillera également à réaliser la transaction aux heures et jours d’ouverture des établissements bancaires. Ce détail lui permettra de joindre sans délai l’agence bancaire qui a émis le chèque pour s’assurer que cette dernière est bien à l’origine du document pour la somme indiquée.

Vérifier la présence du filigrane

Depuis le mois de juillet 2009, tous les établissements bancaires français ont pour obligation de n’émettre que chèques comportant un filigrane. Ce dernier, visible en regardant l’envers du chèque à la lumière, représente un motif identique à toutes les banques. On peut y voir l’inscription « Chèque de banque » encadrée par des volutes en haut et en bas, et par deux dessins représentant la Semeuse à gauche et à droite.

Vérifier le montant

Le vendeur s’assurera également que la somme indiquée sur le chèque correspond avec exactitude au montant de la transaction. Par ailleurs, il se méfiera particulièrement d’un acheteur souhaitant régler une partie de la somme au moyen d’un chèque de banque et la différence en espèce. En effet, une somme supérieure ou inférieure au prix de vente, même de quelques euros, peut annoncer un chèque volé.